Dernier conseil municipal…

… Silence dans les rangs… Ceux qui s’attendaient à des envolées lyriques dignes des débats politiques d’antan en ont été pour leurs frais. Il ne s’est rien dit au dernier conseil municipal. Ni éclat de voix, ni débat – ça c’est l’habitude -, ni joute oratoire, nada, rien, zéro.  L’ opposition s’est enfermée dans un mutisme complet, sans doute lié à la décision prochaine que la justice rendra dans l’affaire du tract.  Quelques petites choses à retenir tout de même.

Changement dans l’exécutif municipal
  • M. le Maire a rendu hommage à Perrine Balloy, conseillère déléguée aux écoles, qui s’est retirée pour des raisons personnelles. Gaëlle Dehaese, déjà adjointe à la jeunesse, châpeautera désormais également les écoles. De fait, un nouveau poste de conseiller délégué a été créé. Et c’est à votre serviteur qu’il a été octroyé. Dans quel domaine me diriez-vous? Ben, dans celui j’oeuvre déjà et qui me concerne le plus : le développement durable et l’écologie.
  • M. le Maire a également évoqué la réunion de Saint Eloi avec les agriculteurs ce vendredi 30 novembre. Cette rencontre fût fructueuse et a permis d’ éclaircir bon nombre de points notamment sur les champs captants. Ont été aussi brièvement abordés tous les projets environnementaux de la commune : du parc urbain à la rénovation de la Blanchisserie en passant par la réunion info-énergie de samedi dernier.
  • Pierre Leroy a tenu à être désigné secrétaire de séance.
  • La protection fonctionnelle – délibération 1 – a donc été accordée à M. le Maire dans sa plainte suite à ce fameux tract diffamatoire. Sans aucune réaction de qui que ce soit. Mais sans les voix des opposants, évidemment.
bientôt, une bibliothèque
  • La création de la future bibliothèque municipale a fait l’objet de quelques remarques en fin de conseil. D. Mortelecque a remercié le L.C.J.M.P.T. pour l’avoir tenue pendant 25 ans. E. Ceugnart a précisé que le changement de local était impératif depuis la mise en vente de la Ferme Delattre. Aucune proposition  n’a été faite par cette association, la municipalité reprend donc en main cet espace culturel. Qui s’installera à la salle communale quand le R.A.M. aura pris possession de ses nouveaux locaux Ferme Delattre.
  • Les compétences à propos de l’entretien des cours d’eau seront transférées de l’ Union Syndicale d’ Aménagement hydraulique du Nord à la M.E.L.. La commune n’a donc plus à cotiser à ce syndicat. Ce sont donc 35 000€ qui seront économisés puisque la M.E.L. reprend cette mission sans impacter la commune. Denis Mortelecque a cependant critiqué le fait que depuis 2014 cette cotisation était fiscalisée, contrairement aux autres communes. Sauf qu’avant 2014, Sainghin n’adhérait pas à l’ U.S.A.N. mais au syndicat de la Libaude – le nom de la rivière – qui a ensuite été absorbé par l’ U.S.A.N…
  • Conseil qui s’est clôt par une remarque de D. Mortelecque sur l’augmentation de la hausse de la participation pour le séjour en classe de neige de 50€ et son impact supérieur pour les catégories modestes que pour les extérieurs. Le prestataire a changé, les prix ont augmenté, il était donc logique de répercuter une partie de cette augmentation sur les bénéficiaires.

Voilà, ce fût tout… Trois quart d’heure de conseil pour que la montagne accouche d’une souris. L’affaire est à suivre tout de même…

Eric ROLAND