La nouvelle école…

… est le projet phare du mandat. Curie et Brassens ont toutes deux fait leur temps. Elles ont vieilli, plus ou moins mal, se sont dégradées au point que leur remplacement est vite devenu une priorité. Place à l’ école du XXIe s., fonctionnelle , lumineuse, esthétique…

Le projet, au départ très général, a été dégrossi, affiné, ciselé même par le comité consultatif. Composé des futurs utilisateurs de l’ école – parents dont les enfants y entreront, professeurs -, d’ élus, de notre architecte communale, il a oeuvré pour imaginer un projet qui convienne à tous… Une fois le projet bien cadré, un cabinet spécialisé a pris le relais. Une première esquisse en 3D a été projeté en conseil municipal… C’est d’ ailleurs quelques captures d’ écran qui illustrent cet article.

La présentation du projet

Eh bien, ça y est, c’ est officiel. Ce projet phare du mandat vous sera exposé en réunion publique le samedi 17 novembre au matin . La genèse du projet, sa mise en musique seront abordées… Et aussi les modalités de transfert durant les travaux sur le site de Brassens. Les horaires restent à affiner mais le moment a été choisi pour que les contraintes professionnelles soient les plus minimes possibles. Parents, professionnels de l’ éducation, Sainghinois de tout âge, curieux, vous êtes tous invités à découvrir votre future école…

Eric ROLAND

Nouveau terrain sportif…

… Les dirigeants et les pratiquants le réclamaient depuis longtemps. Les majorités précédentes faisaient la sourde oreille. Pourtant il devenait indispensable. Celui d’ honneur ne servait que pour les rencontres officielles. Le second était accessible à tous, y compris aux motocyclettes qui y faisaient du cross et aux soiffards qui y laissaient leurs canettes. Irrégulier, bosselé, jonché souvent de débris variés, il devenait dangereux… Quoi donc? Ben, le terrain annexe. La nouvelle majorité a pris le problème à bras le corps… Et il est en cours de résolution!

En matière naturelle

Derrière les courts de tennis, au lieu-dit La Butte sera installé un terrain de foot synthétique. Accessible quel que soit le temps, toujours nivelé au mm, il ne pourra que satisfaire les jeunes – et moins jeunes – footballeurs sainghinois. Comme bon nombre de Français, nous avions été alertés par l’ émission Cash Investigation qui évoquait la toxicité des terrains synthétiques emplis de granulats à base de pneus… Aussitôt, les réseaux sociaux avaient chauffé. L’ opposition avait joué les vierges effarouchées et accusé la majorité de mettre en danger la santé des petits Sainghinois. Comme si…

Evidemment, il ne fallait prendre aucun risque en utilisant une matière potentiellement nocive, principe de précaution oblige. C’ est donc avec du liège, matériau naturel et sain, que sera remplie cette pelouse synthétique. Avec un surcoût certes – 13% du prix du seul terrain soit 15 000€ en plus – mais léger par rapport à la sécurité apportée.  Ce superbe outil entièrement fini avec terrassement, revêtement mais aussi éclairage, cheminements, mobiliers coûtera autour de 840 000€ TTC. Précisons que la commune a mis sur pied deux dossiers de subventions

Cette réalisation ne coûtera donc à la commune que 543 000€. Là encore, le principe  » Pas de réalisation sans subvention  » fait foi… Rappelons que l’ opposition, par M. Charlet, s’ est abstenu lors de la commission, arguant que ce projet n’ était pas le leur et qu’ils s’ opposaient à l’ urbanisation de la zone….

Sans doute pour la fin de l’ année !

Alors, c’est pour quand, ce beau joujou pour footeux – mais aussi pour les enfants de nos écoles qui pourront l’ utiliser -? Ben, les travaux ont débuté il y a trois semaines et n’ ont pris aucun retard. Il sera donc livré – soyons large – vers la fin de l’ année. Ce ne sera pas un terrain pour les compétitions mais, faute d’ espace suffisant, uniquement un espace d’ entraînement.

Enfin, si le foot local vous intéresse, un petit regard là et un petit tour ici vous feront revivre l’ épopée des Verts… Pas ceux de Saint Etienne mais ceux de l’ Association Olympique Sainghinoise, toutes les deux équipes phares de leur secteur… Un glorieux passé qui nous plonge dans un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.

Pour les conditions d’ entraînement optimales, c’est fait, pour le sportif, cela ne demande qu’ à renaître…

Eric ROLAND

Semaine de rentrée… sportive cette fois.

Septembre marque aussi la reprise de toutes les activités sportives. Les bonnes résolutions sont prises. Les entraînements ont redémarré, les compétitions arrivent. Penchons nous quelques instants sur la Halle 2000 où l’ on pratique les sports de ballon – hand, basket, volley par exemple -.

Ce bâtiment n’ a-t-il pas été qualifié par un membre de l’ opposition lors d’ un dernier conseil de  » plus belle salle des sports du coin que tout le monde nous enviait« ? … Un magnifique vaisseau, qui aurait fait la fierté de la ville… Ben, ce joyau, il prenait l’ eau de toute part… Pas comme le Titanic mais tout de même…  Pratiquants et spectateurs s’ en souviennent et s’ en plaignaient. La serpillère ne servait pas seulement à enlever les traces de chaussures lors des matches. Elle et son compagnon le seau étaient surtout utiles pour éponger l’ eau qui gouttait de la toiture, rendant le sol glissant et dangereux… Cette couverture qui fuyait, n’ était-ce pas le signe d’une absence criante d’ entretien depuis sa construction

Ces conditions appartiennent désormais au passé. Ces dépenses d’ étanchéité étaient évidemment imprévues. Il a donc fallu parer au plus pressé dans un premier temps puis envisager la réfection complète du toit. La facture se monte à  194 000€ –  moins donc que les  330 000€ annoncés au conseil municipal de février -. Et contrairement à ce qu’ avait annoncé un opposant à ce même conseil, la salle n’ a pas été rasée, elle est désormais étanche… Et pour perturber le moins possible les utilisateurs, ces travaux importants ont été réalisés l’ été. La rentrée sportive a donc pu avoir lieu sereinement… Dans une salle imperméable…

Par ailleurs et pour terminer, vous pourrez faire connaissance avec ces sports – mais aussi d’ autres se déroulant dans d’ autres salles ou à l’ extérieur – . En effet, ce samedi, a lieu le forum des associations sainghinoises… Si l’ envie vous en dit…

Eric ROLAND

Souvenir d’ un grand homme

… Ce samedi ont eu lieu les funérailles d’un homme hors du commun : René Vanrietvelde. Âgé de 97 ans, son histoire personnelle et son engagement méritaient amplement un article sur ce blog…

René, vieil homme digne, à la voix posée, capable de prononcer un discours touchant même au seuil de sa vie, savait susciter l’ émotion. Son passé exceptionnel parlait pour lui.

Né en 1921, il s’ engage à 19 ans dans la Résistance. Soutien d’ évadés anglais en 1940, membre d’ un réseau, guide d’ officiers alliés en zone libre jusque Marseille, ses actes de bravoure inspirent le respect. Sa filière démantelée par l’ occupant, il franchit la Méditerranée pour s’ engager dans les Forces Françaises Libres. A ce titre, il prend part au débarquement de Provence en août 1944 puis à la Libération du pays pour terminer le conflit en Allemagne. Il entame alors une carrière militaire comme sous-officier et combattra lors des guerres coloniales en Indochine puis en Algérie jusqu’en 1958.

Ses dix-huit années au service de la France lui vaudront l’ attribution de la plus haute distinction française. Si pudique sur son passé qu’il a longtemps répugné à dévoiler, il méritait amplement d’ être mis en lumière. Ce fût fait le samedi 6 juin 2015 où il reçut la Légion d’ Honneur, salle Jean Descamps. A l’ occasion de l’ inauguration de ce bâtiment municipal, fût également célébré un autre évènement plus personnel. Il fêtait également ses noces de platine – 70 ans de mariage, s’ il vous plait – avec Denise, moment rarissime dans la vie d’ un couple.

René n’ était pas simplement un vieil homme au passé glorieux. Il était membre actif de la section de l’ Union Nationale des Combattants. Il prenait part aux cérémonies patriotiques où sa parole d’  une voix douce et émouvante était précieuse..

Denise l’ a précédé de quelques mois, René s’ en est allé, leur longue vie désormais accomplie. C’ était l’ histoire d’ un être hors du commun, un héros humble et discret…

Eric ROLAND, un peu historien

 

Semaine de rentrée…

… Première semaine de septembre : celle où enfants, ados et enseignants reprennent le chemin de leurs classes, à Sainghin comme ailleurs.Mais cette rentrée est particulière dans notre commune. Le compte à rebours est enclenché. N-2 : ce sera l’ avant-dernière dans ses locaux vétustes et hors d’ âge que nous connaissons. Finies les écoles élémentaires des années 60 – pas de 1914 contrairement à ce que laisse penser le bandeau de cet article…  Place directement au XXIe siècle. Finis les bâtiments construits à la va-vite, place à une école longuement murie, fruit d’ une concertations entre tous les acteurs… Ce grand bond en avant permettra à notre commune d’ accueillir au mieux tous les enfants des écoles primaires publiques.

Nous y reviendrons bien sûr mais le permis a été officiellement déposé le 1er août. Cet acte important marque le début officiel de la concrétisation du projet.  La procédure de concertation touche à sa fin. L’ ébauche a été présentée en conseil municipal. Place à sa finalisation.

Sur ce point, la majorité a donc une large avance sur ses promesses électorales de 2014.  Nous envisagions juste d’ avoir une réflexion autour des écoles. L’ état lamentable de certains bâtiments nous a conduit à changer notre fusil d’ épaule et à les traiter comme prioritaire. L’ étape préalable est depuis longtemps dépassée : la nouvelle école est sur de bons rails, les bâtiments seront opérationnels dans deux ans…

Plus d’ infos vous seront fournis sur ce blog mais également lors d’ une prochaine réunion publique. Dont nous ne manquerons pas de vous tenir informés…

Eric ROLAND